Faîtes connaitre ce projet en le partageant . Cliquez sur le bouton "J'aime" , Merci.

mercredi 7 mai 2008

Souvenirs d’ado : Caroline

En me baladant à travers les profils d’amis avec je ne sais quelle profondeur d’amis ! Sur Facebook, Un nom m’est subitement apparu « Caroline.Parent »

J’en étais surpris et heureux de l’avoir trouvé, mais étais ce bien la personne à laquelle je pensais.

A la vue de ce nom, les souvenirs m’ont submergé.

En regardant sa date de naissance sur son profil, j’ai tout de suite su que c’était bien elle.

Elle avait 13 ou 14 ans et moi 6 ans de plus, mais elle était bien plus mature que moi !

Je l’ai connu au cours d’un diné que mes parents avaient organisé pour faire connaissance avec les siens.
Ce n’était pas nos amis, ils étaient ceux d’un « cousin ». Mais le désir de les connaitre m’animait.
Je ne me souviens pas de ce diner particulièrement.

Mais d’elle je garde un souvenir très vivant.

Cette soirée je l’ai passé à ses cotés, encore timide, je ne savais pas trop quoi dire.
Mon expérience avec les nanas était plus que limité, mais elle me plaisait beaucoup.
Dans mon souvenir encore vivace, elle était fâchée car elle avait manqué une soirée avec ses amis.

Nous avons regardé un film de john travolta : « Staying alive ».
Un film que j’adorais beaucoup et qui lui avait plu aussi.
On a par la suite longuement discuté et j’avais passé un moment fort agréable auprès d’elle.
J’avais apprécié cette soirée à faire sa connaissance, et voulais la revoir encore et encore.

La soirée finie, je notais son adresse avec soin, dans l’espoir de la revoir.

Je n’ai jamais réussi à la revoir, je me heurtais au barrage du dit « cousin ».

J’en parlais à mes parents, de mon désir de revoir cette jeune femme.

Mais je n’avais de la part du dit « cousin » que promesses sans lendemain.
Jamais je n’ai eu l’occasion de la revoir, pourtant elle a hanté mes pensées longuement.
Jamais je n’ai pardonné au dit « cousin » de m’avoir pris cette chance que j’avais de la connaitre.
Jamais je n’oublierai la méchanceté gratuite du dit « cousin ».

D’ailleurs voila bien des années que je ne lui adresse plus la parole !

Mon cœur battant la chamade d’avoir retrouvé cette personne tant désirée,
Milles pensées foisonnent en moi ! Se souviendra-t-elle de moi ?
Elle avait à peine 13 ou 14 ans et moi j’en avais 6 de plus.
Je m’enhardis, et l’ajoute comme amie, en espérant qu’elle accepte ma demande.

Peut être alors que mon vœu de la revoir sera exhaussé

1 commentaire:

  1. C mignon tout ca. Bonne chance.
    Mchicha dyalek

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire, il sera affiché après sa validation.